Décoration Intérieure
Publié le 30 Mai 2022 à 23h34 - 89 v.

Le bonus passoire thermique : comment en bénéficier ?

Si vous êtes propriétaire occupant ou propriétaire bailleur d’un logement énergivore, sachez que vous pouvez bénéficier de multiples aides financières pour alléger vos dépenses relatives à vos travaux de rénovation. Si en plus, vous sortez votre logement de sa catégorie « passoire énergétique », vous pourrez alors percevoir un bonus.

 

Première étape : l’audit énergétique

Tout d’abord, vous réaliserez un audit énergétique, qui est la première étape à engager. Cet audit a pour but de relever l’origine des déperditions et de proposer les améliorations pour atteindre une meilleure efficacité énergétique. Cela de deux manières :

  • en effectuant des travaux sur le bâti lui-même, en ayant recours aux travaux d’isolation thermique, d’étanchéité et de ravalement
  • en remplaçant les équipements énergivores par ceux fonctionnant à l’énergie renouvelable. Ceux-ci sont les équipements de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire

L’audit énergétique permet de mesurer les performances actuelles et d’anticiper celles qui seront obtenues après travaux.

 

Confier le chantier à une entreprise RGE

Le déblocage du bonus tient compte de certains paramètres, dont la réalisation des travaux par une entreprise RGE (reconnue garante de l’environnement). Rappelons que ce bonus est rattaché à l’aide financière MaPrimeRénov et qu’il concerne par conséquent les logements étiquetés F ou G. Il considère les ressources du bénéficiaire (tous les ménages sont éligibles, mais le montant diffère des revenus, d’où la classification par couleur : bleu, jaune, violet ou rose). À titre indicatif, ci-après le montant du bonus :

  • Forfait « bleu » : 1500 euros
  • Forfait « jaune » : 1500 euros
  • Forfait « violet » : 1000 euros
  • Forfait « « rose » : 500 euros

Vous pouvez demander le montant de la prime et du bonus ainsi qu’un devis des travaux auprès d’un prestataire RGE de plus de 45 ans d’expérience, sur harmonie.fr.

Réagissez !